Que faut-il pour développer notre intelligence émotionnelle?

« Behavior is rarely rational; it is habitually emotional. We may speak wise words as the result or reasoning, but the entire being reacts to feeling. For every thought supported by feeling, there is a muscle change. »

The thinking body, Mable Elsworth Todd

« Un comportement est rarement rationnel, il est habituellement émotionnel. On peut parler sagement, résultat du raisonnement mais le corps entier réagit à l’émotion. Pour chaque pensée émanant d’une émotion, il y a un muscle qui change. »

J’adore cette citation de ce magnifique livre que je viens de commencer. 

Car c’est dans cette phrase que je peux retrouver, comprendre oh combien nous sommes émotionnels. Juste des êtres en mouvement constant d’émotions qui traversent notre corps sans arrêt. 

Au point de ressentir, toute cette activité comme une grosse centrale électrique qui carbure à 100 à l’heure

David Lefrançois dit dans une de ces formations que nos émotions ont un impact constant sur nos vies, et que même elles ont une fonction prioritaire sur nos raisonnements puisque l’émotion dépend du système limbique et que les informations arrivent au limbique plus vite que dans le lobe frontal (qui est la zone de la pensée rationnelle).

Alors pourquoi je parle d’émotions ici sur ce blog? Parce ce que la pratique du yoga, c’est aussi ça pour moi, un travail sur le corps pour mieux accéder à ses émotions, les accepter, les laisser nous traverser et exister qu’elles soient agréables ou désagréables. Afin de ne pas de devenir une cocotte-minute qui explose à la première chose qui la contrarie ou encore de se rendre malade. 

Nos émotions vont souvent guider nos choix. Et sans une bonne connaissance de soi, sans intelligence émotionnelle, on peut vite foncer droit dans le mur.

On ne naît pas avec cette intelligence émotionnelle, on ne nous apprend cela non plus à l’école. Pourtant aujourd’hui, on sait que qu’importe votre quotient intellectuel, sans quotient émotionnel, celui n’est pas gage de réussite. 

Alors que faut-il pour développer son intelligence émotionnelle?

  • connaître ses forces et ses faiblesses
  • conscience de soi (quelles sont nos tendances)
  • compréhension de soi (pour ne pas se laisser submerger)
  • et de la COMMUNICATION 

Quand on se connait mieux, on peut devenir plus libre. Ne pas reconnaître ses émotions c’est se couper de ses sensations corporelles, de son corps, des messages que celui-ci vous envoie. 

A force d’observation, on peut découvrir quelles sont les sensations physiques de nos émotions, on peut se rendre compte qu’elles vont venir façonner notre attitude. 

Pour commencer à mieux se connaitre, on pourrait tenir un petit carnet dans lequel on écrirait tout ce que l’on ressent. Ce serait un bon début !

Et surtout, arrêtez de croire ou de vous laisser persuader que vos émotions n’existent pas car on ne les voit pas mais on les ressent ! Et prenez soin de vous !

Merci pour votre lecture et partagez un max ! 

Letizia 

Photo de Engin Akyurt provenant de Pexels

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *