Equilibrer ses fluctuations hormonales grâce au yoga?

Trouvez l’équilibre du corps au détriment des fluctuations hormonales parfois déséquilibrée est compliqué et ne parlons même pas de l’équilibre émotionnel.

Récemment, j’ai lu que les cas sévères de SPM sont considérés par la loi comme une pathologie.

Les relations que les hormones ont entre elles sont difficile à expliquer. Elles sont produites naturellement celles-ci peuvent fluctuer en fonction des moments de votre vie et de l’environnement dans lequel vous évoluez. Ce que vous mangez aura aussi un rôle sur cette production.

Le dérèglement, la sur ou sur production d’oestrogènes pendant la première moitié du cycle et de progestérones, la deuxième moitié peuvent hacker votre équilibre émotionnel et arriver à vous mettre dans tous vos états.

Parfois, la société peut d’un coup peut nous paraître insupportable et agressive. C’est normal, il n’y a aucune culpabilité à avoir. La chute vertigineuse de la production d’hormones et ce dérèglement à l’approche des règles est responsable de nombreux maux. En fonction de votre sensibilité, vous subirez un syndrôme prémenstruel plus ou moins intenses.

Le yoyo incessant des hormones pendant le cycle peut-être lourd à porter pour certains femmes en fonction des déséquilibres subis.

Le yoga peut être une solution qui peut soulager ce déséquilibre. Il va permettre de délier les tensions du corps pour libérer l’émotion.

On peut parfois sortir d’une séquence de yoga ne pas forcément être zen mais plutôt se sentir en colère ou peut-être triste. Finalement, le yoga nous aide à devenir plus conscients des émotions qui montent en nous.

Notre travail est d’être présent à ce qui vient émotionnellement et laisser la place pour qu’elle puisse exister, vous transpercer et finalement se diffuser.

Si vous évitez ce travail qui je l’avoue n’est pas très agréable, ces émotions vont se cristalliser dans votre corps. Il en résulte alors des maux qui seront coincés dans les cellules de votre corps.

L’effet inverse existe aussi, en pratiquant le yoga, d’autres hormones et neurotransmetteurs vont être libérés et permettre ainsi de vous sentir dans le mieux-être.

Un peu comme dans une pratique sportive quelconque.

Il vaut mieux préparer cette période avec des outils tel que le yoga pour ne pas rester dans cette sensation d’impuissance que peut nous apporter la période avant les règles. En ayant une pratique consciente et nourrissante pour le corps et l’âme.

Voici une pratique tout en douceur pour le syndrôme prémenstruel et relâchez les pensées toxiques.

Commencez avec :

Parsva Virasana : Assise sur les talons, tournez doucement le buste à gauche en mettant la main gauche sur le genou droit pendant une ou deux respirations et ensuite faite la même chose de l’autre côté.

Adho Mukha Virasana: Assise sur les talons, jambes légèrement écartée, inclinez vous vers l’avant. Ne vous faites pas mal en allant trop loin. Privilégiez un bloc, un traversin ou une chaise pour poser la tête.

Continuez avec Adho Mukha Svanasana, avec un support sous la tête pour alléger les tensions. Partez en vous mettant a quatre pattes, les mains, les genoux et les pieds alignés de la largeur du corps (épaules, hanches). Ensuite, avancez les mains de 5 cm (sinon votre chien tête en bas sera trop petit). Retournez les orteils et montez le bassin pour tendre les jambes ou gardez les jambes légèrement pliées si vous sentez que votre dos s’arrondit dans la posture. Il vaut mieux être jambes pliées pour ouvrir le haut de la poitrine et avancer celle-ci vers les genoux. Pour la tête sur le support, vous pouvez utiliser un bloc, quelques couvertures ou un traversin. Si vous posez le front, vous êtes plutôt dans un repos énergisant et si vous recherchez le silence, privilégiez le haut de la tête là où c’est plus sensible (fontanelle).

Et pour terminer, Prasarita Padotanasana peut vraiment vous aider aussi. Placez-vous jambes écartées et je vous invite à faire cette posture en douceur. Vous pouvez la faire reposée, tête sur une chaise où si vous êtes plus active, la tête posée sur le traversin ou sur un bloc. A vous de voir ce qui vous convient le mieux en cette période du mois si particulière.

Et terminez avec un long Savasana.

Pratiquez avec conscience en prenant en compte votre état d’esprit, votre niveau d’énergie. La période avant les règles est une opportunité pour vous de méditer et vous énergiser. Près des règles, les postures intenses sont à proscrire car vous allez rentrer dans une période où vous aurez besoin d’énergie et votre production de progestérones en baisse est un appel à la sagesse et l’écoute de vos besoins.

Merci pour votre lecture

Laissez moi un commentaire sur votre façon de pratiquer avant les règles.

A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *